Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
philipperoy1972histoire

4ème. Chapitre IV. Histoire. Plan détaillé.

26 Février 2017 , Rédigé par Philippe Roy Publié dans #Classe de 4ème.

Cours d’Histoire-Géographie. Classe de 4ème. Collège Ste Geneviève - Année 2016-2017 [1] :

Chapitre IV : La Révolution Française de 1789 à 1799 [2] :

  • Thème 1 : Le XVIIIe siècle. Expansions, Lumières et révolutions.
  • Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traites négrières au XVIIIe siècle.
  • L’Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l’absolutisme.
  • La Révolution française et l’Empire : nouvel ordre politique et société révolutionnée en France et en Europe.
  • Démarches et contenus d’enseignement :
  • La classe de 4ème doit permettre de présenter aux élèves les bases de connaissances nécessaires à la compréhension de changements politiques, sociaux économiques et culturels majeurs qu’ont connus l’Europe et la France, de la mort de Louis XIV à l’installation de la Troisième République. Il s’agit notamment d’identifier les acteurs principaux de ces changements, sans réduire cette analyse aux seuls personnages politiques. L’étude des échanges liés au développement de l’économie de plantation dans les colonies amène à interroger les origines des rivalités entre puissances européennes, l’enrichissement de la façade atlantique, le développement de la traite atlantique en lien avec les traites négrières en Afrique et l’essor de l’esclavage dans les colonies.
  • Le développement de l’esprit scientifique, l’ouverture vers des horizons plus lointains poussent les gens de lettres et de sciences à questionner les fondements politiques, sociaux et religieux du monde dans lequel ils vivent. On pourra étudier les modes de diffusion des nouvelles idées, la façon dont différents groupes sociaux s’en emparent et la nouvelle place accordée à l’opinion publique dans un espace politique profondément renouvelé. On caractérise les apports de la Révolution française, dans l’ordre politique aussi bien qu’économique et social non seulement en France mais en Europe dans le contexte des guerres républicaines et impériales. On peut à cette occasion replacer les singularités de la Révolution française dans le cadre des révolutions atlantiques. On rappelle l’importance des grandes réformes administratives et sociales introduites par la Révolution puis l’Empire.

Introduction :

  • La France d’Ancien Régime est pyramidale, centralisée, tout part du roi et y revient.
  • C’est un héritage de Louis XIV et de Colbert.
  • Elle se divise en trois ordres aux subdivisions subtiles : Le clergé (Ceux qui prient, soit les réguliers et les séculiers), la noblesse (Ceux qui combattent avec une distinction entre celle de robe et d’épée) et le tiers état (Ceux qui travaillent, soit les bourgeois, les artisans ou les paysans).
  • Cette tripartition vient de la société féodale. Les deux premiers ordres sont privilégiés (Dispensés de certains impôts, entre autres), mais le dernier ne l’est pas et dénonce l’injustice qui lui est faite avec l’Abbé Sieyès.
  • Cet ensemble s’effrite, sa raison d’être aussi. La société de talents et de classes prend alors progressivement place dans les esprits et la vie de ces hommes nourris par les philosophes des Lumières et les Encyclopédistes à travers les Clubs comme celui des Jacobins (Montesquieu et l’Esprit des lois de 1748, insiste sur la nécessaire séparation des pouvoirs).[3]
  • Les États Généraux, convoqués par le roi, s’ouvrent le 5 mai 1789, dans un contexte de crise financière (La France ayant soutenu la Guerre d’Indépendance aux États-Unis, sans réels moyens financiers).
  • Le pays est alors prêt pour repenser son modèle politique, économique, social et religieux. De simples réformes consignées dans les cahiers de doléances, le pays va s’engager dans une crise profonde, fratricide qui va engendrer une nouvelle France.
  • Plusieurs questions se posent à nous :
  • Pourquoi va-t-on vers la fin de l’Ancien Régime ?
  • Vers une remise en cause de la Monarchie Constitutionnelle ?
  • En quoi la jeune République Française est-elle menacée ?
  • Vers une remise en cause de la République en France ?

 

Cours d’Histoire-Géographie. Classe de 4ème. Collège Ste Geneviève - Année 2016-2017, suite [4] :

Chapitre IV : La Révolution Française de 1789 à 1799, suite [5] :

Plan :

  1. Vers la fin de l’Ancien Régime : L’année 1789 :
  1. Les représentants du Peuple en Révolution :
  2. Un Peuple qui se soulève :
  1. La remise en cause de la Monarchie Constitutionnelle : De 1790 à 1792 :
  1. Vers une nouvelle France :
  2. Le divorce entre le roi et son pays :
  3. La guerre avec l’Autriche et la fin de la Monarchie Française :
  1. Les menaces intérieures de la jeune République Française : 1792 – 1794 :
  1. La mise en danger de la Révolution :
  2. La France et la Grande Terreur :
  1. La remise en cause de la République : 1794-1799 :
  1. La période du Directoire :
  2. Un régime instable :
  3. Le Général Napoléon Bonaparte ou le mythe du Sauveur :

*******

 

Vocabulaire :

Mots :

Définitions :

Assemblée Nationale Constituante :

C’est une Assemblée qui est chargée d’élaborer une Constitution.

Bastille :

C’est une forteresse médiévale, autrefois située à l’entrée du Faubourg Saint-Antoine, elle est devenue une prison royale et elle symbolisait le pouvoir arbitraire du roi, soit l’emprisonnement sans jugement. Elle fut détruite lors des événements de juillet 1789.

Club :

C’est une association de citoyens qui se réunissent ensemble, pour aborder des questions politiques. Ceux qui existent alors en France, en 1789, se sont inspirés du modèle Anglais.

Cocarde Tricolore :

Elle est formée de Blanc (Soit la couleur Royale), mais aussi de Rouge et de Bleu (Soit les couleurs de Paris), elle est portée par les partisans de la Révolution Française, elle est à l’origine de notre drapeau tricolore.

Constitution Civile du Clergé :

C’est une loi qui fut votée le 12 juillet 1790. Elle fait des membres du Clergé Français des fonctionnaires élus et payés par l’État. Ils doivent également prêter serment de fidélité à la nouvelle constitution Française, soit l’héritière des lois Fondamentales du Royaume.

Coup d’État :

C’est une manière illégale de prendre ou de conserver le pouvoir. Voir celui du 18 Brumaire an VIII, avec le Général Napoléon Bonaparte.

Droits Féodaux :

Ce sont les droits que possédait le seigneur. Voir le programme d’Histoire en classe de 5ème.

Émigrés :

Ce sont des Français qui refusent les principes de la Révolution Française, ils quittent la France pour se réfugier à l’étranger, afin de préserver leur vie.

Garde Nationale :

C’est un groupe de citoyens qui est chargé de maintenir l’ordre dans les villes. C’est une sorte de milice.

Girondins :

Ce sont des députés républicains, ils sont modérés, ils doivent leur nom à leur région d’origine, soit la Gironde.

Grande Peur :

C’est un mouvement de paniques et de guerre civile qui a touché l’ensemble des campagnes Françaises, tout au long de l’été de 1789. Le Tiers État redoutait un complot contre lui, mené par des Aristocrates et des Brigands.

Jacobins :

C’est le nom qui est donné aux partisans de la Révolution, ils sont membres du Club qui est situé dans l’ancien Couvant des Jacobins, à Paris.

Monarchie Constitutionnelle :

C’est un régime politique au sein duquel la répartition des pouvoirs entre le roi et l’Assemblée est définie par un texte, soit une constitution.

Montagnards :

Ce sont des députés Républicains qui sont favorables à l’égalité sociale. Ils siègent sur les gradins, les plus hauts de l’Assemblée, lieu désigné par le terme de Montagne.

Nation :

Ce terme désigne en 1789, l’ensemble des Français qui ont acquis le droit de se gouverner eux-mêmes, on parle alors de la souveraineté de la Nation. Le Peuple Français est alors déclaré libre et indépendant.

République :

C’est un Régime Politique dans lequel, à la différence de la monarchie, tous les membres sont élus par les citoyens.

Sans-culottes :

Ce sont des révolutionnaires qui sont membres du Peuple parisien et qui portent un pantalon, et non la culotte courte et les bas de soie des nobles ou encore, ceux des bourgeois.

Suffrage Universel Masculin :

C’est un système électoral dans lequel, tous les citoyens hommes ont le droit de vote.

Suffrages Censitaires :

C’est un système électoral au sein duquel, seuls les citoyens qui paient un certain nombre d’impôts comme le cens, peuvent bénéficier du droit de vote.

Terreur :

C’est une politique adoptée par le Comité de Salut Public, de septembre 1793 à juillet 1794, cela suspend toutes les libertés et ce, afin d’éliminer les ennemis de la Nation.

*******

[1] Dernière mise à jour du : 16.08.16. Relecture de ce jour.

[2] Sources extraites de : Histoire-géographie 4ème, sous la Direction de Anne-Marie Hazard-Tourillon, Paris, Éditions Nathan, Programmes 2008, 383 p.

[3] Mousnier (R.), Les Institutions de la France sous la monarchie absolue 1598-1789, Paris, Collection Dito, PUF, 1990, Tome I, 586 p., Chapitre Premier : « La constitution sociale vue par quelques contemporains », pp. 13-46.

[4] Dernière mise à jour du : 16.08.16. Relecture de ce jour.

[5] Sources extraites de : www.eduscol.educationfr

[6] Dernière mise à jour du : 16.08.16. Relecture de ce jour.

[7] Sources extraites de : www.eduscol.education;fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article