Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
philipperoy1972histoire

4ème. Histoire. Chapitre IV. Portes cartes.

26 Février 2017 , Rédigé par Philippe Roy Publié dans #Classe de 4ème.

Cours d’Histoire-Géographie. Classe de 4ème. Collège Ste Geneviève - Année 2016-2017 [1] :

Chapitre IV : La Révolution Française de 1789 à 1799 [2] :

  • Thème 1 : Le XVIIIe siècle. Expansions, Lumières et révolutions.
  • Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traites négrières au XVIIIe siècle.
  • L’Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l’absolutisme.
  • La Révolution française et l’Empire : nouvel ordre politique et société révolutionnée en France et en Europe.
  • Démarches et contenus d’enseignement :
  • La classe de 4ème doit permettre de présenter aux élèves les bases de connaissances nécessaires à la compréhension de changements politiques, sociaux économiques et culturels majeurs qu’ont connus l’Europe et la France, de la mort de Louis XIV à l’installation de la Troisième République. Il s’agit notamment d’identifier les acteurs principaux de ces changements, sans réduire cette analyse aux seuls personnages politiques. L’étude des échanges liés au développement de l’économie de plantation dans les colonies amène à interroger les origines des rivalités entre puissances européennes, l’enrichissement de la façade atlantique, le développement de la traite atlantique en lien avec les traites négrières en Afrique et l’essor de l’esclavage dans les colonies.
  • Le développement de l’esprit scientifique, l’ouverture vers des horizons plus lointains poussent les gens de lettres et de sciences à questionner les fondements politiques, sociaux et religieux du monde dans lequel ils vivent. On pourra étudier les modes de diffusion des nouvelles idées, la façon dont différents groupes sociaux s’en emparent et la nouvelle place accordée à l’opinion publique dans un espace politique profondément renouvelé. On caractérise les apports de la Révolution française, dans l’ordre politique aussi bien qu’économique et social non seulement en France mais en Europe dans le contexte des guerres républicaines et impériales. On peut à cette occasion replacer les singularités de la Révolution française dans le cadre des révolutions atlantiques. On rappelle l’importance des grandes réformes administratives et sociales introduites par la Révolution puis l’Empire.

Introduction :

  • La France d’Ancien Régime est pyramidale, centralisée, tout part du roi et y revient.
  • C’est un héritage de Louis XIV et de Colbert.
  • Elle se divise en trois ordres aux subdivisions subtiles : Le clergé (Ceux qui prient, soit les réguliers et les séculiers), la noblesse (Ceux qui combattent avec une distinction entre celle de robe et d’épée) et le tiers état (Ceux qui travaillent, soit les bourgeois, les artisans ou les paysans).
  • Cette tripartition vient de la société féodale. Les deux premiers ordres sont privilégiés (Dispensés de certains impôts, entre autres), mais le dernier ne l’est pas et dénonce l’injustice qui lui est faite avec l’Abbé Sieyès.
  • Cet ensemble s’effrite, sa raison d’être aussi. La société de talents et de classes prend alors progressivement place dans les esprits et la vie de ces hommes nourris par les philosophes des Lumières et les Encyclopédistes à travers les Clubs comme celui des Jacobins (Montesquieu et l’Esprit des lois de 1748, insiste sur la nécessaire séparation des pouvoirs).[3]
  • Les États Généraux, convoqués par le roi, s’ouvrent le 5 mai 1789, dans un contexte de crise financière (La France ayant soutenu la Guerre d’Indépendance aux États-Unis, sans réels moyens financiers).
  • Le pays est alors prêt pour repenser son modèle politique, économique, social et religieux. De simples réformes consignées dans les cahiers de doléances, le pays va s’engager dans une crise profonde, fratricide qui va engendrer une nouvelle France.
  • Plusieurs questions se posent à nous :
  • Pourquoi va-t-on vers la fin de l’Ancien Régime ?
  • Vers une remise en cause de la Monarchie Constitutionnelle ?
  • En quoi la jeune République Française est-elle menacée ?
  • Vers une remise en cause de la République en France ?
 

[1] Dernière mise à jour du : 16.08.16. Relecture de ce jour.

[2] Sources extraites de : Histoire-géographie 4ème, sous la Direction de Anne-Marie Hazard-Tourillon, Paris, Éditions Nathan, Programmes 2008, 383 p.

[3] Mousnier (R.), Les Institutions de la France sous la monarchie absolue 1598-1789, Paris, Collection Dito, PUF, 1990, Tome I, 586 p., Chapitre Premier : « La constitution sociale vue par quelques contemporains », pp. 13-46.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article