Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
philipperoy1972histoire

Histoire. Chapitre IX. Histoire. Plan. 4ème.

5 Juin 2017 , Rédigé par Philippe Roy Publié dans #Classe de 4ème.

Cours d’Histoire-Géographie. Classe de 4ème. Collège Ste Geneviève - Année 2016-2017 [1] :

Chapitre IX : L’essor des mouvements libéraux et la naissance des nationalités [2] :

  • Thème 2. L’Europe et le monde au XIXe siècle :
  • L’Europe de la révolution industrielle.
  • Conquêtes et sociétés coloniales.
  • Démarches et contenus d’enseignement :
  • Nouvelle organisation de la production, nouveaux lieux de production, nouveaux moyens d’échanges : l’Europe connait un processus d’industrialisation qui transforme les paysages, les villes et les campagnes, bouleverse la société et les cultures et donne naissance à des idéologies politiques inédites. Dans le même temps, l’Europe en croissance démographique devient un espace d’émigration, et on donne aux élèves un exemple de l’importance de ce phénomène (émigration irlandaise, italienne…). Enfin on présente à grands traits l’essor du salariat, la condition ouvrière, les crises périodiques et leurs effets sur le travail qui suscitent une « question sociale » et des formes nouvelles de contestation politique. La révolution de 1848, qui traverse l’Europe, fait évoluer à la fois l’idée de nationalité et celle du droit au travail.
  • De nouvelles conquêtes coloniales renforcent la domination européenne sur le monde. On pourra observer les logiques de la colonisation à partir de l’exemple de l’empire colonial français. L’élève découvrira le fonctionnement d’une société coloniale. On présente également l’aboutissement du long processus d’abolition de l’esclavage. Le thème est aussi l’occasion d’évoquer comment évolue la connaissance du monde et comment la pensée scientifique continue à se dégager d’une vision religieuse du monde.

 

Introduction : Le Congrès de Vienne de 1815 met un terme aux conquêtes Napoléoniennes, ses conséquences territoriales sont les suivantes, à savoir :

  • Les émissaires Européens sont les suivants : Wellington et Lord Castlereagh (L’Angleterre) ; Nesslrode et Metternich (La Russie, l’Autriche) ; Humboldt, Hardenberg (La Prusse) et Talleyrand (La France). L’ensemble des décisions vont être réunies dans l’Acte Final du Congrès de Vienne le 9 juin 1815. Une nouvelle carte européenne se dessine alors. [3]
  • Des cas épineux subsistent dans cette nouvelle donne Européenne : La Pologne et la Saxe. Le Tsar veut les provinces Polonaises des Prusses qui en échange auraient la Saxe. [4]
  • Les partages de ce nouveau cadre Européen :
  • La Russie prend possession de la Finlande, de la Bessarabie ; des terres Polonaises de la Prusse, cela donne naissance au royaume de Pologne.
  • L’Angleterre dispose de l’îlot d’Héligoland, de Malte, des îles Ioniennes. Viennent s’y ajouter les deux Antilles, l’Ile de Autriche, une Antille Espagnole, la Guyane, et enfin le Cap de Ceylan.
  • La Prusse, quant à elle, cède aux Russes une partie de ses biens Polonais. Elle obtient aussi la Poméranie Suédoise, le Nord de la Saxe, la Westphalie et le Duché de Berg, sur la rive Droite du Rhin et la Prusse Rhénane, à Gauche.
  • L’Autriche perd ses biens Allemands d’avant 1789, ainsi que ceux détenus en Belgique. Elle a la Vénétie, unie à la Lombardie, donnant naissance au royaume Lombard-Vénitien.
  • L’Allemagne est une Confédération (39 États) sous l’Autriche. Elle y est incluse de part ses possessions et pour la Bohême et la Prusse, pour ses terres, sauf les provinces Polonaises. [5]
  • Parmi les autres États, il y a, proches de l’Autriche et de la Prusse, les Royaumes de Wurtemberg, Saxe et Hanovre. Ce dernier va à l’Angleterre. Les États Ecclésiastiques sont démembrés. Mais les villes de Brême, d’Hambourg, de Lubeck, de Francfort-sur-le-Main, restent.
  • L’Italie : Les États passent de 8 à 10, il y a l’annexion de Venise par l’Autriche, de Gênes par le Royaume de Sardaigne. Des rois sont rétablis à Naples, à Rome, à Florence et à Turin. Le Duché de Parme, va à l’Impératrice Marie-Louise, Modène et Florence à des Archiducs, le Royaume Lombard-Vénitien revient à l’Autriche.
  • Pour les autres États Européens :
  • La Norvège a le roi de Suède pour souverain.
  • Le roi du Danemark a les Duchés de Holstein et de Lauenbourg.
  • La Hollande réunie à la Belgique forme les Pays-Bas.
  • La Suisse est une Confédération neutre de 22 Cantons.
  • En Espagne, au Portugal, les rois sont rétablis. [6]
  • Cette carte crée le réveil des nationalités, animé par le Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes. Napoléon envisage l’Europe ainsi : «Trop de variétés encore séparent les peuples de cette belle Europe, qui ne devraient faire qu’une grande famille »[7], et de conclure : « Je pense qu’après ma chute et la disparition de mon système, il n’y aura en Europe d’autre grand équilibre possible que dans l’agglomération et la confédération des grands ».[8]
  • Trois questions se posent à nous : Vers le Printemps des Peuples ? En quoi consiste l’unité Italienne ? Pourquoi l’unité Allemande ?

*******

[1] Dernière mise à jour du : 19.08.16. Relecture de ce jour.

[2] Sources extraites de : Histoire-géographie 4ème, sous la Direction de Anne-Marie Hazard-Tourillon, Paris, Éditions Nathan, Programmes 2008, 383 p.

[3] Malet et Isaac, L’Histoire : Rome et le Moyen-Age ; L’Age Classique ; Les Révolutions ; La Naissance du Monde Moderne, Paris, Éditions Marabout, 1993, 1 242 p., pp. 768-770.

[4] Ibidem., pp. 768-770.

[5] Malet et Isaac, L’Histoire : Rome et le Moyen-Age ; L’Age Classique ; Les Révolutions ; La Naissance du Monde Moderne, Paris, Éditions Marabout, 1993, 1 242 p., pp. 769-773.

[6] Ibidem., pp. 769-773.

[7] Chalmin (P.), Napoléon Bonaparte en Verve, Mots, Propos, Aphorismes, Paris 2002, Éditions Horay, 127 p., p. 106.

[8] Regenbogen (L.), Napoléon a dit, Aphorismes, Citations et Opinions, Paris, Éditions les Belles Lettres, 1998, 454 p., p. 243.

Cours d’Histoire-Géographie. Classe de 4ème. Collège Ste Geneviève - Année 2016-2017, suite [1] :

Chapitre IX : L’essor des mouvements libéraux et la naissance des nationalités, suite [2] :

  • Vocabulaire :

Mots :

Définitions :

Alliance défensive :

C’est une union entre des puissances nationales qui s’engagent par un traité, à porter secours mutuellement, principalement, en cas de guerre.

Barricade :

C’est un obstacle qui est composé de différents matériaux, il est placé en travers d’une rue ou une avenue, afin de se protéger au cours des combats. Elle est le symbole des années révolutionnaires, du 19ème siècle.

Chancelier :

C’est le nom donné au Premier Ministre de la Prusse, puis de l’Allemagne unifiée.

Confédération Germanique :

C’est l’Union des États Allemands, elle fut créée suite au Congrès de Vienne, en 1815 et présidée par l’Autriche.

Constitution :

C’est un texte officiel qui fixe l’organisation des pouvoirs : Exécutif, Législatif et Judicaire. Il définit aussi la vie politique, au sein d’un État.

Mouvements libéraux :

Ce sont des mouvements politiques ou sociaux qui réclament plus de libertés, mais aussi une constitution qui limite les pouvoirs des Souverains.

Mouvements nationaux :

Ce sont des mouvements qui réclament l’indépendance d’un peuple ou son unité, notamment quand il est écartelé, entre plusieurs États.

Nationalisme :

C’est l’exaltation de la Nation, et ce, par tous les moyens. Le nationalisme des nationalités cherche à obtenir un État bien distinct, ou l’indépendance. Le nationalisme de grandeur, souvent agressif, cherche à dominer ou acquérir.

Nationalité :

C’est un peuple qui a une langue, des traditions, une histoire communes, mais qui est aussi animé par le désir de vivre ensemble.

Plébiscite :

On parle ici, de la consultation, au cours de laquelle, la population d’un territoire est appelée à choisir l’État, dont elle veut dépendre.

Union Douanière :

C’est un ensemble de pays, entre lesquels les droits de douanes sont supprimés.

 

  • Chronologie :

Dates :

Événements :

1815 :

C’est le Congrès de Vienne.

1830 :

C’est la Révolution de 1830.

1831 :

Delacroix expose la Liberté guidant le peuple.

1848 :

Les Révolutions de 1848.

1859-1870 :

C’est l’Unité Italienne.

1866-1871 :

C’est l’Unité Allemande.

1870 :

Rome, capitale de l’Italie.

1871 :

C’est la proclamation de l’Empire Allemand.

1914 :

C’est le début de la Première Guerre Mondiale.

 

*******

 

[1] Dernière mise à jour du : 19.08.16. Relecture de ce jour.

[2] Sources extraites de : www.eduscol.education.fr

Cours d’Histoire-Géographie. Classe de 4ème. Collège Ste Geneviève - Année 2016-2017, suite [1] :

Chapitre IX : L’essor des mouvements libéraux et la naissance des nationalités, suite [2] :

  • Plan détaillé :
  1. Les combats des peuples pour leurs libertés :
  1. 1815-1848 : Les Princes remis en cause :
  2. 1848 : Le Printemps des Peuples :
  1. L’Unité Italienne :
  1. Mettre fin au morcellement Italien :
  2. La chronologie de l’Unité Italienne :
  1. L’Unité Allemande :
  1. La Prusse au cœur de tout :
  2. L’unité du pays dans un contexte de guerre :

*******

 

[1] Dernière mise à jour du : 19.08.16. Relecture de ce jour.

[2] Sources extraites de : www.eduscol.education.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article